Umberto D. de Vittorio De Sica (1952)

Lundi 25 février 2019, 19h à Zelig (UNIL)

À Rome, après la seconde guerre mondiale, un vieil homme à la retraite, réduit à ne plus pouvoir survivre économiquement, refuse la tentation du suicide pour ne pas abandonner son chien.

Avec ce chef-d’œuvre du cinéma néoréaliste italien, et son chant du cygne, Vittorio De Sica, auteur notamment du “Voleur de bicyclette”, dépeint, avec une cruauté lucide sans compromis sentimentaux, la réalité sociale de l’Italie d’après-guerre.

Beasts of the Southern Wild de Benh Zeitlin (2012)

Lundi 11 mars 2019, 19h Salle CE5 (EPFL)

Dans la ouille des marais du sud américain, une petite fille, éduquée rudement par son père, se met en quête de sa mère disparue ; une quête qui se transformera vite en transhumance truculente d’une peuplade d’animaux sans temps.

Le premier film de ce jeune et néophyte réalisateur américain, Benh Zeitlin, secrète une poésie dont l’énergie nous traverse et ranime une ingénuité quelque fois oubliée. Les contraintes de sa réalisation semblent même galvaniser le potentiel créatif et imaginal d’un auteur dont la reconnaissance n’est qu’une histoire de temps… 

Tenue de Soirée de Bertrand Blier (1986)

Lundi 25 mars 2019, 19h Foyer de la Grange de Dorigny (UNIL)

Un couple dans la dèche (Michel Blanc et Miou-Miou), en pleine dérive sentimentale et économique, fait la rencontre de Bob (Gérard Depardieu), un cambrioleur charismatique, charmeur et bisexuel.  

Le film du cinéaste iconoclaste, Bertrand Blier, se perd et nous perd dans des personnages touchants et justes, qui savent jouer de l’absurde de nos vies, comme d’une mélodie. On goûte à la désorientation, à sa source, celle d’esprits mordants et décalés…